informations sur le lynx


Comment lire une taxobox
Lynx
Lynx du Canada (Lynx canadensis)
Lynx du Canada (Lynx canadensis)
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Feliformia
Famille Felidae
Sous-famille Felinae
Genre
Lynx
Kerr, 1792
Taxons de rang inférieur
4 espèces :
Répartition géographique

répartition confondue des espèces de lynx

 

 

Les espèces de lynx (Lynx) forment un genre, de la famille des félidés et de la sous-famille des félinés.

Le lynx est également nommé loup-cervier, du latin Lupus cervarius qui signifie « le loup qui attaque les cerfs ». En Scandinavie il est nommé lynx-Loup.

Sommaire

Espèces

Le genrelynx est subdivisé en 4 espèces.

  • Lynx canadensis ou lynx du Canada, se rencontre sur l'aire du Canada et de l'Alaska, ainsi qu'en Sibérie.
  • Lynx lynx ou lynx d'Eurasie, habite les forêts d'Europe et d'Asie.
  • Lynx pardinus (ou Pardelle) ou lynx d'Espagne, confiné sur de petits territoires au Portugal et au sud de l'Espagne, avec un effectif inférieur à cinquante individus. Un programme européen est affecté à sa sauvegarde.
  • Lynx rufus ou lynx roux, parcourt le territoire américain et nord canadien où il cohabite avec le lynx du Canada.

Description

Le lynx ressemble à un gros chat de 70 cm (pour le lynx roux ou bobcat) à 130 cm (pour le lynx d'Eurasie) avec des pattes courtes et des pieds en forme de raquettes pour mieux se déplacer dans la neige. Il a un poil dense, des favoris qui lui donnent un air un peu joufflu et des pinceaux noirs caractéristiques sur les oreilles. Son pelage prend des teintes très variées, du blanc-crème au brun foncé. Il peut être uni, tacheté, voire strié. Le plastron est clair, le bout de la queue noir et on peut observer une tache blanche sur l'arrière des oreilles. Le lynx vit de 10 à 20 ans selon les espèces. Il peut se reproduire dès sa deuxième année jusqu'à la fin de sa vie.

Chasse et nourriture

Le lynx est un prédateurnocturne et solitaire, actif du crépuscule au lever du soleil mais rarement observé. Il chasse principalement à l'affût. Ce n'est pas un bon coureur, mais un excellent grimpeur et nageur.

Le lynx est un carnivore peu difficile. Il chasse principalement lapins, lièvres, petits rongeurs, quelques oiseaux et écureuils, mais il peut également s'attaquer à des proies plus grandes comme le chevreuil. Cependant, lorsque ses proies de prédilection viennent à manquer, il ne dédaigne pas les petits rongeurs, insectes ou reptiles qui pourraient se présenter à lui.

Le lynx a besoin de 2 kg seulement de nourriture par jour. Il peut revenir plusieurs jours manger une grosse proie, il ne laissera que les os, les viscères, la peau et la tête. La taille de son territoire dépend du nombre de proies disponibles.

Il a été accusé d'importants dégâts sur le gros gibier (en particulier les cerfs et les chevreuils), et fut pourchassé impitoyablement, et pratiquement exterminé de l'Europe occidentale.

Territoire

Un jeune lynx
Un jeune lynx
Un très jeune lynx
Un très jeune lynx
Un lynx allongé
Un lynx allongé

Le territoire du mâle recouvre celui d'une ou plusieurs femelles.

Chaque adulte a un territoire de 11 à 300 km2, selon l'abondance des proies ; lorsqu'elles sont rares le lynx doit patrouiller des zones plus vastes pour se trouver à manger.

La formule Densité supportable pour 100 km2 = 4,58 Log 10 (X) – 9,53 (où X = biomasse d’ongulés en kg/km2) a été proposée, à partir de l’analyse de territoires de lynx de différents pays occupés, mais elle reste incertaine étant donné la variétés des méthodes de comptages

Reproduction

Au début du printemps commence pour le lynx la saison des amours. Après une parade amoureuse de plusieurs jours, le mâle retourne à ses occupations tandis que la femelle part en quête d'un gîte pour mettre bas. Elle élève seule la portée de deux ou trois petits qui naissent deux mois plus tard. Ils quitteront leur mère dans le courant de leur deuxième année.

En voie de disparition

Le lynx est un animal protégé depuis le 19 septembre1979 (convention internationale de Berne). Cependant le commerce de peaux est admis sur le continent américain. Il est régi par des lois strictes pour éviter les abus. En France, il est réintroduit dans les Vosges et le Jura. Il y aurait environ une centaine d'animaux dans ces régions. Il réapparaît aussi dans les Alpes de manière passive (arrivée d'individus de Suisse).

En 2006, il y aurait moins de deux cents animaux sur les trois massifs.[2] Pendant longtemps le lynx a été un animal mal connu. Sa discrétion a permis la propagation de rumeurs qui lui ont causé du tort. En effet, on ne commence à bien connaître le lynx que depuis une cinquantaine d'années.

  1. HETHERINGTON D.A., GORMAN M.L. 2007. Using prey densities to estimate the potential size of reintroduced populations of Eurasian lynx. Biological Conservation 137 : 37- 44 (8 p., 2 fig., 2 tab., 76 réf.).
  2. Jean-Claude Genot, Vivre avec le Lynx, éditions Hesse, 2006-08-31. , ISBN 2911272889, revue

Un des risques pour le lynx qui doit beaucoup se déplacer pour chasser est la collision mortelle avec un véhicule (roadkill). Des écoducs commencent à compléter une stratégie naissante de corridors biologiques qui veut permettre à la faune et à la flore de circuler plus normalement dans un territoire de plus en plus fragmenté, mais ils sont encore en nombre très insuffisants.

Protection/sauvegarde

  • Convention de Berne du 19 septembre 1979 ::
    • Annexe 3 : Toute exploitation de la faune sauvage énumérée à l'annexe III est réglementée de manière à maintenir l'existence de ces populations hors de danger. Ces mesures comprennent notamment: a) l'institution de périodes de fermeture et/ou d'autres mesures réglementaires d'exploitation; b) l'interdiction temporaire ou locale de l'exploitation, s'il y a lieu, afin de permettre aux populations existantes de retrouver un niveau satisfaisant; c) la réglementation, s'il y a lieu, de la vente, de la détention, du transport ou de l'offre aux fins de vente des animaux sauvages, vivants ou morts.
  • Directives européennes du 21 mai 1992 et du 27 octobre 1997 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages :
    • CE/92/43 - Annexe 2 : Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 2 : espèces animales et végétales d'intérêt communautaire dont la conservation nécessite la désignation de zones spéciales de conservation modifiée par la Directive 97/62/CE (espèce dont l'habitat doit être protégé).
    • CE/92/43 - Annexe 4 : Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 4 : espèce strictement protégée, la capture et la mise à mort intentionnelle est interdite tout comme la perturbation des phases critiques du cycle vital et la destruction de leurs aires de repos et de leurs sites de reproduction.
  • Convention de Bonn :
    • Aucune réglementation

En Europe : Quatorze projets de réintroduction du lynx ont été mis en œuvre en Europe de 1970 à 2006, qui dont donné les meilleurs résultats en Slovénie, dans les Alpes Suisse et dans le Jura.

En France :
Dans le Jura, le lynx a reconstitué un noyau de population qui semble pérenne, et il est devenu avec le tétras un des indicateurs de qualité des forêts et parfois le symbole d'une volonté de réparer les dégâts environnementaux.
Dans les Vosges, les derniers lynx auraient été tués au début du XVIIe siècle, ou ont été victimes de la déforestation, de la raréfaction de leur nourriture (les grands mammifères ont fortement régressé après la révolution française)pour ne retrouver des populations importantes qu'à la fin du XXème siècle. Le projet vosgien de réintroduction a été initié en 1983, avec la création d'un noyau de population complémentaire de celle qui s'était déjà reconstitué dans le proche Jura. De 1983 à 1993 ce sont 12 mâles et 9 femelles qui ont été relâchés. En 2006, on estime qu'il y aurait 30 à 40 individus dans la région, sur environ 2 000 km² (densité : 1,5 à 2 lynx/100 km²). La population vosgienne se reconstitue très lentement. Elle semble plus fragile et vulnérable que la population jurassienne, notamment en raison d'un braconnage persistant, des risques liés à la chasse ou à la circulation automobile.

Expressions françaises

  • Avoir des yeux de lynx : avoir une très bonne vue. En fait le lynx semble essentiellement avoir une bonne vision nocturne (comme un chat) sans performance diurne exceptionnelle.
  • Avoir des oreilles de lynx : avoir une très bonne ouïe.
  • Être rusé comme un lynx : être très futé.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. chloe 14/04/2011

pauvre lynx ils sont si mignons.

2. Gajaana Vasanthakumar 08/11/2011

J' adore les lynx surtout les jeunes lynx .<3

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×